Articles

Netatmo - station meteo pour la qualite de l'air

Posted by Whitney Crossroads on April 27, 2015 at 6:20 PM Comments comments (0)

Article rédigé par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de médecine naturelle avec des preuves scientifiques.


Nous allons vous présenter la station Netatmo, permettant de mesurer la qualité de l'air intérieur ainsi que des données sur la météo et l'air extérieur.


Description

Pourquoi avons-nous décidé de tester ce produit ? Tout simplement car la qualité de l'air intérieur et extérieur est très importante pour notre santé. Une mauvaise qualité de l'air entraîne de nombreux symptômes comme des problèmes respiratoires, un risque accru de développer des allergies, des maux de tête si le CO2 (dioxyde de carbone, rejeté, entre autres, lors de l'expiration) est trop important dans une pièce... Un article précédent vous avait parlé de la qualité de l'air et d'une application européenne officielle permettant de la suivre dans de nombreuses villes européennes.

La station météo Netatmo est tout d'abord un produit d'une société française. Elle possède un capteur extérieur et un capteur intérieur. Elle permet de mesurer la classique température intérieure et extérieure avec l'hygrométrie (mesure du taux d'humidité dans l'air, ce qui est très important à l'intérieur pour conserver un endroit de vie sain: il est recommandé d'avoir un taux compris entre 55% et 65%. En dessous, l'air sera trop sec et vous risquez plus de maladies respiratoires surtout pendant l'hiver où le chauffage tourne à son maximum. Au dessus, l'air sera trop humide, et des moisissures risquent de se développer dans votre logement ce qui est bien entendu très mauvais pour le système respiratoire mais aussi cancérigène). Il y a aussi une indication de la température extérieure ressentie, prenant en compte l'humidité et le vent. A l'extérieur, vous pourrez contrôler la qualité de l'air avec le polluant principal. Et pour finir, à l'intérieur de votre logement, vous connaîtrez le taux de CO2 ainsi que les décibels émis. Le tout vaut 169 euros pour la station de base, un prix très correct pour les possibilités offertes.


Mise en route

La mise en route se fait par l'intermédiaire de l'application Smartphone en connectant votre système au Bluetooth et à internet par Wifi. Il y a un temps de latence avant d'obtenir les résultats des capteurs sur l'application, du coup nous ne savons pas trop si le système est connecté ou pas, mais après 1h tout rentre dans l'ordre et nous obtenons les premières valeurs. Voici un coup d'oeil sur l'écran d'accueil de l'application avec quelques valeurs.


Ecran accueil application Netatmo


Températures

Rien de bien nouveau ici, en même nous n'en demandons pas plus, mais uniquement de pouvoir avoir une température exérieure et intérieure fiable. Seul point en plus, la température ressentie extérieure est indiquée, prenant en compte le taux d'hyrgométrie ainsi que le vent, ce qui donne une bonne indication pour savoir comment se couvrir.


Qualité de l'air intérieur

Voilà le point que j'ai trouvé le plus intéressant, la qualité de l'air intérieur et donc le CO2 dans l'air. Ceci est une information très importante nous permettant de savoir quand aérer les pièces, même s'il est recommandé de le faire au moins une fois par jour pendant 10 minutes pour renouveler l'air (si vous n'avez pas de ventilation double flux). Le taux est exprimé en ppm (partie par million). L'air extérieur frais et non pollué se trouve à environ 400 ppm. Un bon air intérieur se trouve donc entre 400 et 600 ppm. Au dessus de 1200 ppm (cela monte très rapidement surtout dans les petites pièces confinées et quand il y a beaucoup de monde), l'air devient "vicié" et cela peut entraîner des maux de tête, baisse du pH sanguin (acidose si 10 000 ppm) et autres symptômes similaires. Il faut donc aérer la pièce pour revenir à la normale. Il faut savoir qu'une personne expire une grande quantité de CO2, ce qui peut saturer rapidement une petite pièce ou une pièce de taille moyenne si de nombreuses personnes se trouvent à l'intérieur. Si vous devez recevoir de nombreuses personnes, essayez de laisser au moins une fenêtre entrouverte pour permettre un minimum de régénération de l'air, et ainsi éviter à vos convives de repartir avec des maux de tête... Si vous dormez à 2 dans une petite pièce, pensez aussi à laisser soit une fenêtre entrouverte ou s'il fait trop froid (ou qu'il y a trop de bruit), laissez la porte entrouverte pour vous éviter les maux de tête de matin et la tête dans le gaz comme l'on dit plus familiairement.


Qualité de l'air extérieur

Cela indique la qualité de l'air extérieur avec le polluant principal, ce qui permet de savoir quand vous pouvez aller vous promener et/ou pratiquer une activité physique (principalement l'été avec les pics de pollution) sans nuire à votre santé, surtout pour les personnes les plus fragiles (enfants en bas âges, personnes âgées, personnes présentant des problèmes respiratoires...). Avec cela, vous savez en permanence si c'est le bon moment pour faire votre footing, ou bien s'il vaut mieux rester tranquillement à la maison et attendre un air plus sain. A savoir: le vent et la pluie permettent de diminuer la pollution dans l'air. Si vous pratiquez une activité physique, essayez le plus possible de la pratiquer dans un parc, ou un endroit de verdure plutôt qu'au bord des routes (cela paraît plus qu'évident, et pourtant on voit encore beaucoup de personnes effectuer des footings le long des routes alors que des parcs et/ou forêts sont à leur disposition).


Autres possibilités

Nous n'avons malheureusement pas pu tester toutes les possibilités de cet appareil. En effet, il existe pour le moment 2 autres modules qui peuvent être ajoutés au produit: un anémomètre pour mesurer la vitesse du vent (prochainement disponible en septembre 2015 mais sans indication de prix pour le moment) et un pluviomètre (69 euros) pour mesurer la quantité de pluie. Avec tous ces modules, vous avez une centrale météo extrêmement complète.


Conclusion

Cette station météorologique est très aboutie. J'ai été séduit par ce modèle qui apporte des informations intéressantes pour notre santé, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Son prix reste raisonnable pour les informations apportées.


Retrouvez tous mes articles gratuitements dans la section Articles. Vous pouvez aussi avoir accès à des consultations en médecine naturelle, ainsi qu'à mon livre "Guide pratique pour la santé et le bien-être au naturel" disponible en format papier et eBook.

FitBit - tracker d'activite

Posted by Whitney Crossroads on April 16, 2015 at 4:25 AM Comments comments (0)

Article rédigé par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de médecine naturelle avec des preuves scientifiques.

 

Voici le test du FitBit Charge, concurrent du Withings Pulse (dont vous pouvez retrouver les résultats de mon test ici) qui permet de compter son nombre de pas, la distance parcourue, le nombre d'étages grimpés, son sommeil etc. Mes résultats sont présentés ci-dessous.


Description

Le FitBit Charge fait partie de la série de tracker d'activité de FitBit. C'est donc un tracker d'activité, très léger et petit, qui permet de mesurer son sommeil (durée, état du sommeil: léger, moyen, profond, la durée et le nombre de ses éveils), le nombre d'étages montées, son nombre de pas journalier donc la distance, les calories consommées, et le nombre de minutes actives que nous avons faites dans la journée. Il permet aussi de rentrer son poids, la quantité de liquide bue et le nombre de calories consommées via leur application. Il se porte au poignet avec un accès direct par simple pression aux informations qui nous intéressent. Cet appareil coûte 130 euros, ce qui est maintenant équivalent à peu près au Withings Pulse. Voici à quoi ressemble le FitBit Charge:


Le FitBit Charge

 

Mise en route

La mise en route se fait par l'intermédiaire de l'ordinateur ainsi que par l'application. La synchronisation (faite par l'intermédiaire du Bluetooth entre le FitBit et l'application Smartphone) entre les 2 est un peu lente et fastidieuse mais finalement on y arrive et on peut enfin jouer avec son FitBit. L'application est très bien faite et il suffit uniquement d'activer son Bluetooth pour que le FitBit transmette ses informations à l'application. Il est maintenant possible de gérer plusieurs appareils avec la même application (si jamais...). Voici à quoi ressemble l'application (gratuite s'il est nécessaire de la préciser...):

Application FitBit


Le nombre de pas

Concernant le nombre de pas et donc la distance parcourue, il faut entrer sa taille, puis il y a un accéléromètre dans la montre qui permet de déterminer le nombre de pas. Ceci fonctionne plutôt bien, et petite astuce intéressante, ils ont ajouté une fonction permettant de dire si la montre est portée sur son bras dominant ou non, ce qui permet d'affiner le comptage des pas. Comme toujours, l'objectif est d'arriver à au moins 10 000 pas par jour, et ces petits outils nous offrent une réelle motivation pour y arriver. De plus il est possible de lancer des défis à des amis pour augmenter encore plus la motivation.

 

La mesure du sommeil

Quant à la fonction qui mesure la qualité du sommeil, nous trouvons à peu près les mêmes fonctions (mais gratuites) en utilisant un smartphone avec une application spéciale sommeil. Ici aussi les mesures n'ont rien de comparable avec le Axbo, qui est spécialement dédié à la mesure de votre sommeil et le réveil dans une bonne phase.

 

Le nombre d'étages grimpés

Voilà une fonctionnalité très intéressante. Cela compte le nombre d'étages que nous avons montés dans une journée. Si vous courez ou marchez avec un peu (ou beaucoup) de dénivelé, cela va aussi être pris en compte. C'est une fonctionnalité intéressante qui permet de se rapprocher doucement des montre GPS indiquant le dénivelé parcouru.


Conclusion

En conclusion, c'est un gadget marrant mais pas seulement. Il est aussi très utile pour se motiver à bouger plus et des premières études montrent qu'effectivement cela nous motive d'avantage à bouger. Cela a donc un réel intérêt si l'on souhaite garder la forme. On sait qu'il est important de pratiquer suffisemment d'activité sportive pour rester en forme (lutter contre l'obésité, les maladies cardiovasculaires, le diabète...), et ce type d'appareil permet pour certains d'entre nous de trouver une motivation supplémentaire. Je trouve ce FitBit Charge bien plus abouti que le Withings Pulse, et dans la gamme des nombreux trackers d'activité, je le recommande donc.


Retrouvez tous mes articles gratuitements dans la section Articles. Vous pouvez aussi avoir accès à des consultations en médecine naturelle, ainsi qu'à mon livre "Guide pratique pour la santé et le bien-être au naturel" disponible en format papier et eBook.

Dodow - appareil pour s'endormir

Posted by Whitney Crossroads on February 3, 2015 at 11:10 AM Comments comments (2)

Article rédigé par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de médecine naturelle avec des preuves scientifiques.


Nous allons vous présenter le test sur le Dodow, un appareil français, qui permet de faciliter l'endormissement. Il possède le même fonctionnement, en gros, que son concurrent américain le Nightwave, dont nous avions déjà testé l'efficacité dans un article précédent (1).


Mise en route

Voici à quoi ressemble l'appareil dans son emballage (2):


Sa mise en route est simple grâce à une fiche explicative très bien faite. Il existe 2 modes: l'un qui permet d'exercer sa respiration pendant 8 minutes et l'autre pendant 20 minutes. L'appareil étant tactile (ce qui n'est pas le cas du Nightwave), une simple pression permet de passer d'un mode à l'autre ou d'éteindre l'appareil.


Fonctionnement

Comme son concurrent, il émet une lumière bleue sur le plafond puisqu'il sera placé de préférence sur votre table de chevet. Vous choisissez ensuite l'un des 2 modes par simple pression sur le dessus du Dodow; vous vous couchez et vous vous laissez bercer par le flux de lumière bleue (qui ne dérangera pas votre conjoint(e)) vous indiquant comment respirer. Vous inspirez par le nez en gonflant le ventre, lorsque le cercle de lumière bleue s'agrandit, et vous expirez par la bouche lorsque ce même cercle diminue en taille. La fréquence de respiration commence à 11 respirations/minute et vous amène progressivement à 6 respirations/minute, la bonne fréquence pour être en parfaite cohérence cardiaque.


Cohérence cardiaque, la base du fonctionnement

Je vais expliquer médicalement et simplement pourquoi cette méthode est très efficace. Nous allons parler ici de trois organes : les poumons, le cœur et le cerveau.

Une bonne respiration va réduire la fréquence cardiaque ce qui va avoir un effet positif sur le cerveau : il va être apaisé. Les 3 organes principaux du corps entrent donc en action en agissant ensemble (d'où le nom de cohérence cardiaque) donnant ainsi toutes ces propriétés fantastiques.

Il faut savoir que lorsque nous regardons notre fréquence cardiaque sur notre cardiofréquencemètre, celui-ci indique une fréquence moyenne même si elle varie très régulièrement. En effet, si au repos nous sommes à une fréquence de 55 sur notre montre, notre cœur ne bat pas tout le temps à 55, mais des fois à 70, puis 60, puis 45 etc etc. Le rythme varie en permanence et nous appelons cela la variabilité cardiaque. La variabilité cardiaque est un signe de vie, puisque quand il n'y a justement plus aucune variation, cela indique une mort proche. Avec un cardiofréquencemètre, nous n'allons pas pouvoir observer cette variabilité cardiaque, puisque comme je l'ai déjà dit c'est une moyenne qui est indiquée. Par contre avec un logiciel spécifique pour la cohérence cardiaque, vous allez pouvoir voir votre variabilité cardiaque.

Pour être en cohérence cardiaque, cette variabilité doit avoir une forme sinusoïdale, comme vous pouvez le constater sur la courbe ci-dessous:


Or, si vous avez la chance de tester un logiciel de variabilité cardiaque (ce que j'ai pu faire), vous allez voir que vous êtes dans la catégorie appelée ici "anxiété" et que j'appellerai plutôt "stress". Votre variabilité cardiaque n'est donc ici pas prédictive et très désordonnée ce qui amène au stress (3).

La pratique de la cohérence cardiaque permet donc de calmer son corps et son esprit, ce que fait très bien le Dodow, d'où son intérêt pour induire le sommeil.


Conclusion

Son prix de 49 euros est similaire au prix du Nightwave, sauf que le Dodow est plus "moderne" dans son design et dans son utilisation (aspect tactile plus ergonomique et rapide pour passer d'un mode à l'autre ou allumer/éteindre l'appareil). De plus, c'est un produit français fabriqué à 80% avec des composants français, ce qui permet de soutenir les bonnes initiatives françaises. Je suis fasciné par la puissance de la cohérence cardiaque, du coup je ne peux qu'apprécier un produit l'utilisant pour faciliter l'endormissement.

Pour plus de renseignements, vous pouvez visiter le site internet de Dodow, où vous trouverez de nombreuses explications: http://www.mydodow.com


(1) http://www.whitneycrossroads.com/apps/blog/show/9616507-des-appareils-pour-faciliter-son-sommeil-et-son-reveil-une-alternative-aux-somniferes consulté le 11 février 2015

(2) avec l'aimable autorisation du gérant de Dodow

(3) pour plus d'informations, voir le livre "Guide pratique pour la santé et le bien-être au naturel" disponible en format papier et ebook sur toutes les plateformes habituelles, ainsi que directement sur ce site.

Les antibiotiques ce n'est pas automatique

Posted by Whitney Crossroads on January 9, 2015 at 5:30 AM Comments comments (1)

Article rédigé par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de médecine naturelle avec des preuves scientifiques.


On entend souvent le slogan "les antibiotiques ne sont pas automatiques" (1) mais quand on va chez un médecin, il nous prescrit 90% du temps des antibio sans même savoir s'ils sont vraiment nécessaires. Non seulement les antibio, quand ils ne sont pas nécessaires, sont mauvais pour notre santé, notre flore bactérienne qui met des mois à s'en remettre... Mais aussi pour l'espèce humaine en général. En effet, plus des antibio seront prescrits et pris pour rien, plus les bactéries deviendront résistantes et ainsi plus aucun antibio ne fonctionnera. Il existe déjà des bactéries multi résistantes qui ne réagissent à plus aucun traitement. A quoi cela va mener? Des gens meurent à cause de ces bactéries multi résistantes, à l'heure actuelle. Mais si l'on continue comme cela à les utiliser pour rien, il y en aura de plus en plus et aucun traitement ne fonctionnera.


L'antibiogramme, une solution nécessaire

Il faut aussi savoir qu'il est possible de faire un antibiogramme (2) qui nous indique en 24-48h maximum si un antibiotique pourra être utile sans avoir un coût exorbitant, alors pourquoi nos médecins continuent de nous gaver d'antibio sans être sûrs de leur nécessité... De plus il permet de bien cibler quel type d'antibio il faudra utiliser. Il est temps que les médecins réagissent, car le slogan est beau mais il doit déjà s'appliquer aux professionnels de la santé qui les prescrivent car le patient n'est pas apte à juger de son utilité ou non! Réagissez Mesdames et Messieurs les médecins et futurs médecins!!


Probiotiques

Je vous ai souvent parlés des probiotiques dans mes différentes publications sur la page Facebook. Leurs effets, prouvés par de nombreuses études cliniques, sont impressionnants. Aussi bien, sur la flore bactérienne, que sur l'équilibre nerveux (3). Dans le cas où vous êtes amenés à prendre des antibiotiques, il est très important de se supplémenter en probiotiques. Pourquoi ? L'antibiotique va détruire les bactéries dans votre corps, les mauvaises bactéries, mais aussi les bonnes bactéries dont nous avons besoin pour vivre. L'estomac en comprend de très nombreuses. Elles seront partiellement détruites par la prise des antiobiotiques, voilà pourquoi il faudra recomposer votre flore bactérienne par la prise de probiotiques quotidiennement, pendant le traitement, mais aussi après le traitement (minimum une semaine après la fin du traitement, une gélule par jour avant ou pendant les repas). Vous avez peut-être pu observer que la prise d'antibiotiques peut vous entraîner des diarrhées. Là aussi, les probiotiques pourront vous aider à combattre la diarrhée (4).


Conclusion

Comprenez moi bien, je ne dis pas qu'il ne faut pas prendre d'antibiotiques, mais il faut les prendre quand ceci est vraiment nécessaire et pas quand l'affection est virale. Ils sont en effet très efficaces contre les affections bactériennes, et sont d'ailleurs un des seuls traitements. Cependant, ils n'ont aucune action contre les virus et nous en consommons beaucoup trop. Ceci , non seulement détruit notre flore bactérienne qui joue un rôle protecteur du système immunitaire, mais aussi et surtout nous met en danger contre des bactéries multi-résistantes, qui amènent à la mort de patients. Il faut donc réagir et consommez bien (si je peux reprendre ce slogan utilisé dans la nutrition).


(1) site de la Sécurité Sociale http://www.ameli-sante.fr/protegeons-les-antibiotiques/les-antibiotiques-sont-souvent-utilises-a-tort.html (consulté le 9 janvier 2015)

(2) http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/6576-antibiogramme (consulté le 3 février 2015)

(3) http://www.sciencedaily.com/releases/2015/01/150108125953.htm (consulté le 3 février 2015)

(4) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3925990/ (consulté le 3 février 2015)

Alimentation sans gluten, sans lactose - test

Posted by Whitney Crossroads on December 5, 2014 at 3:35 AM Comments comments (0)

Depuis lundi 1er décembre 2014, j'ai commencé un régime sans gluten, sans lactose et avec une net diminution de l'apport en sucre. Je souhaite effectuer ce test pour voir ce que cela fait réellement sur le corps car nous en entendons beaucoup parler. Je me suis dit qu'il était temps que je m'y mette et que je vous fasse un premier retour après 5 jours de ce régime.


Où trouve-t-on du gluten?

Pour résumer, on en trouve un peu partout en fait... Le gluten se trouve dans les céréales, donc dans le pain, la farine, les pâtes, biscottes, biscuits, tartes... Si vous regardez la liste des ingrédients, vous allez voir qu'il y en a dans de nombreux produits transformés industriellement, même dans la sauce soja par exemple. 


Où trouve-t-on du lactose?

Le lactose provient du lait, donc il se trouve dans tous les produits laitiers, crèmes, fromages... Là aussi, il se retrouve dans de nombreux produits transformés industriellement et on se demande bien ce que ces ingrédients peuvent faire dans de tels produits. La réponse est simple: cela augmente le poids, rajoute du goût et permet de diminuer le prix de revient (le sel a la même action).


Pourquoi ce régime?

De nombreux articles suggèrent que le gluten ainsi que le lactose, sont des produits à fort pouvoir allergène. L'aspect allergique se mesure assez facilement, en allant chez son allergologue, mais l'intolérance est plus délicate à détecter. Cette intolérance peut entraîner des problèmes chroniques au niveau intestinal, et l'on sait maintenant que des problèmes intestinaux ont une impacte directe sur le cerveau. Ceci peut ainsi amener à un état déprimé, de la fatigue etc. En effet, un estomac qui est inflammé en permanence, ne fonctionne pas bien et justement le gluten et le lactose ont cet effet inflammatoire chez les personnes intolérantes/allergiques. Il est donc nécessaire de corriger ce problème pour se sentir mieux. Le témoignage de nombreuses personnes va dans ce sens là, comme par exemple le joueur de tennis Novak Djokovic, qui depuis, qu'il ne consomme plus de gluten, trouve qu'il a plus d'énergie et développe un meilleur jeu.


Déroulement du régime

Le premier jour, la motivation est très importante et je pense que je vais pouvoir tenir ce régime sans trop de difficultés. Cependant, dès le premier repas (petit déjeuner), on se rend compte que la tartine, c'est fini, les céréales avec du lait, c'est aussi fini, et que du coup il ne reste plus grand chose pour un petit déjeuner "classique" à la française. Je réfléchis donc 5minutes et décide de me faire du riz complet (le riz ne contient pas de gluten), que je vais manger avec une compote sans sucres ajoutés et avec un peu de cannel. Pas mauvais pour un début. 

Etant quelqu'un qui a toujours beaucoup consommé de féculants, sinon j'ai faim très rapidement, cela se complique un peu vu que la consommation de pain et de pâtes est interdite. Il reste encore le riz et les pommes de terre (qu'il vaut mieux aussi consommer avec modération). Je mange donc pour le midi, un grande ration de viande (effectivement il est conseillé de manger beaucoup de protéines, donc viande et poisson principalement), avec des pommes de terre et une salade. Le dessert se résume à un fruit car sans lactose ni gluten, il ne reste plus grand chose dans le rayon desserts...

J'arrive à l'heure du goûter (et oui j'ai conservé mon habitude d'enfant...), et là aussi fini la tranche de pain (même complet) avec un carré de chocolat. J'achète donc du pain sans gluten, que je trouve étonnament bon, mais qui est du coup extrêmement cher... J'y ajoute un carré de chocolat à 85% (pour diminuer les sucres et augmenter l'apport en magnésium). Cela fait l'affaire.

Le soir, je me fais du poisson avec des pommes de terre et des légumes. Le dessert reste le même, des fruits.

Le lendemain est déjà plus difficile niveau moral car mon petit déjeuner habituel me manque. J'avoue que c'est mon premier régime et qu'il est dur de se voir priver de choses que l'on a l'habitude de manger sans réfléchir. Je comprends maintenant la difficulté d'un régime et je souhaite bon courage à tous ceux qui sont en plein dedans. Même après si peu de temps, savoir que certains aliments sont interdits, rend le régime difficile. 

Je vais ensuite au supermarché et là je me rends compte qu'il y a du lactose et/ou gluten dans presque tous les aliments transformés. On en trouve dans la soupe de légume, la sauce soja (attention donc aux sushis), le pâté... Au final, on ne peut pas acheter grand chose à part des produits non transformés, comme les légumes, les fruits, le poisson et la viande. Les rayons "sans gluten" sont encore trop rares et peu fournis dans des supermarchés classiques. Il faut ainsi aller dans des supermarchés bio pour en trouver. Pour les amateurs de bière, c'est aussi fini ce petit plaisir puisqu'il y a bien évidemment du gluten dans la bère. Il existe quelques bières sans gluten, mais je n'ai pas encore fait l'expérience.


Premières conclusions

Je me rends compte que commencer un régime, quel qu'il soit, est quelque chose de plus dur que ce que je pouvais bien imaginer. Le fait de se restreindre est assez difficile psychologiquement, surtout les premiers jours. Au fil du temps, on remarque cela devient moins difficile et surtout on a plus d'idées pour des recettes, on sait quels ingrédients acheter et cela devient plus simple. J'avoue que la sensation de faim est plus présente du fait de la diminution des féculents (il faut encore que je trouve le bon équilibre sur ce point). Sinon niveau ventre et bien-être en général, difficile de donner des premières conclusions après si peu de temps, mais pour le moment je ne remarque pas de choses flagrantes. Peut-être un effet bénéfique sur mes reflux gastriques, mais à voir encore. Pour le moment, je ressens surtout le manque de tous ces produits, même si je commence à m'y faire.

Il est à noter que l'arrêt du gluten entraîne des carrences en certains minéraux et vitamines. Il est donc important de prendre des compléments alimentaires multivitamines pour combler ces manques. Je vous recommande le site iherb qui offre des produits de qualité pour un prix très raisonnable.

Ameliorer son systeme immunitaire, c'est possible

Posted by Whitney Crossroads on December 4, 2014 at 5:20 AM Comments comments (0)

Article publié aussi sur le site du "Journal de Marsel", rédigé par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de naturopathie.


L’arrivée de l’hiver et de ses petits tracas

ça y est, l’hiver arrive (enfin diront certains, malheureusement diront d’autres), mais en tout cas il est bel et bien en train de s’installer en Alsace. L’arrivée de l’hiver annonce très souvent, l’arrivée de nombreux microbes comme la fameuse gastro-entérite, mais aussi les coups de froid (avec rhume, toux, maux de gorge…. Il existe pourtant des techniques pour éviter de tomber chaque dans les pièges de l’hiver et ainsi passer un hiver tranquillement sans nez qui coule ou autres désagréments. Je vais vous parler ici de différentes méthodes naturelles pour éviter l’apparition des premiers signes ou au moins essayer de lutter au maximum contre les premiers symptômes.

 

L’apport de vitamines et minéraux, notamment la vitamine C 

Vous avez souvent dû entendre parler de la vitamine C et de ses nombreuses vertus. Ce n’est effectivement pas qu’une légende, car la vitamine C apporte une vraie action contre les maladies « hivernales ». Pour cela, il est conseillé de prendre dès le mois de septembre (ce conseil vous servira pour l’année prochaine prochaine), un cocktail multivitaminé. Et oui, malgré tout ce que vous avez pu lire, même une excellente alimentation, n’apportera jamais toutes les vitamines et minéraux nécessaires à une bonne santé (voir le livre « Real cause, real cure » du Dr Jacob Teitelbaum). Ce sont donc des gélules qui apportent de multiples vitamines et minéraux en une seule prise (vitamine B1, B2, B6, B9, B12, C, magnésium, zinc,…, j’en passe et des meilleures). Vous pouvez trouver ces gélules dans les magasins BIO principalement. En effet, je recommande d’aller plutôt dans des magasins BIO pour éviter de prendre les classiques compléments alimentaires dont on voit les pubs à la télé, une fois les premiers coups de froids arrivés. Ces derniers contiennent, très souvent, de l’aspartame, l’édulcorant le plus critiqué dans le monde de la nutrition clinique. Mais ils contiennent aussi d’autres ingrédients comme l’huile de palme hydrogéné etc… Il est donc préférable de bien lire la liste des ingrédients et pas uniquement la composition en vitamines et minéraux (ils savent bien jouer sur l’ambiguité et il est parfois difficile de trouver la réelle liste des ingrédients utilisés).

Vous pouvez aussi concocter vous-même, tous les matins, votre propre jus d’orange en les pressant. Vous allez voir que le goût est complètement différent d’un jus de fruit industriel, même bio et sans sucres ajoutés. Rien de mieux que de commencer la journée de cette façon. 

 

Respirer c'est améliorer son système immunitaire !

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la cohérence cardiaque. Cette technique a été dévoilée au grand public par le célèbre et regretté Dr Servan-Schreiber. Elle se base simplement sur la respiration, une action que nous effectuons en permanence (environ 8 fois par minute au repos) sans nous en rendre compte. En effectuant de simples respirations décrites ci-dessous, vous allez passé de l'état "stress" à l'état « bien-être », et ainsi améliorer la force de votre système immunitaire. Je rappelle que tout ceci est entièrement prouvé scientifiquement et médicalement.

Maintenant à vous de tester et de voir les effets bénéfiques. Comment donc effectuer ces respirations simplement ? Vous pouvez pratiquer ces respirations à tous moments de la journée : dans une pièce calme, mais aussi dans les transports en commun, au cinéma etc etc. Essayez tout de même de faire ces exercices dans un environnement où l'air est le plus sain possible, même si ce n'est pas toujours possible (cf le tram par exemple...). De simples respirations plus lentes, que l'on effectue tous les jours, permettent donc un bénéfice dont on aurait tort de se priver. Voici comment procéder très simplement : inspirez et expirez lentement pendant 5 secondes à chaque fois, c'est-à-dire 5 secondes d'inspiration lente (par le ventre, donc en gonflant le ventre lors de l´inspiration) mais pas forcément profonde, et pareil pour l'expiration (en faisant sortir l´air du ventre, donc en le rentrant). Vous devez effectuer ces respirations pendant 5 min à hauteur de 3 fois par jour, donc prenez vous 15 min par jour ce qui n'est pas non plus trop demandé pour prendre bien soin de soi. Vous sentirez alors en très peu de temps une relaxation intense et un bien-être général. Cela va ainsi jouer sur votre propre système immunitaire, car si l’on est bien dans sa tête, son corps nous le rend par le biais d’un système immunitaire plus fort. Voilà en partie pourquoi le terme d’immunodéprimé prend tout son sens.

 

Rayon plantes

Les échinacées (nom latin: echinacea) sont une plante, qui active également le système immunitaire. Elles se consomment principalement en tisane, teinture mère (gouttes) ou gélules. Il est en général conseillé d'en prendre par cure. En effet, tout comme l'action des vaccins qui permettent au système immunitaire de reconnaître le virus, et donc d'agir beaucoup plus efficacement lors de l'atteinte par le « vrai » virus. Voilà pourquoi, la prise par cure est conseillée, ainsi que pour éviter de diminuer l’efficacité du produit avec le temps. Il est d'usage de commencer à partir de l'automne jusqu'au printemps, une semaine par mois, 30 gouttes de teinture mère d'échinacées 3 fois par jour, à diluer dans de l'eau ou un jus de fruits si vous ne trouvez pas le goût très agréable (ce qui est possible..., mais comme on dit en phytothérapie: plus le goût est mauvais plus les effets sont bénéfiques alors soyons courageux). Lors de la présence des premiers symptômes, doublez les doses. Pour l'utilisation en tisane, buvez une à 3 tasses par jour à répartir tout au long de la journée.

 

Le thym, pris en tisane avec un peu de miel et de citron, fonctionne très bien pour dégager les voies respiratoires du fait de son action antiseptique. Il possède aussi une action expectorante intéressante lors de toux grasses. Il est très facile d'en avoir dans son jardin et de le récolter en période estivale pour préparer sa tisane et commencer à l'utiliser dès les premiers signes de refroidissement arrivant souvent en automne. Le goût du thym en tisane est assez fort et pas forcément très agréable de premier abord, mais il faut savoir souffrir pour être beau. Vous pouvez aussi agrémenter vos plats avec cette herbe qui ne rendra que meilleurs ces derniers.

 

Le propolis (provenant de nos gentilles abeilles qui, il faut le rappeler, sont en train de vivre une époque difficile puisque leur nombre est en net diminution ; en effet elles sont très importantes pour le cycle de vie des plantes et des arbres fruitiers grâce à la pollinisation mais aussi pour tous les produits fantastiques qu'elles nous fournissent “gratuitement” comme le miel et tous les dérivés : prenons en soin alors !), qui en combinaison avec les échinacées est très efficace. On le trouve principalement en teinture mère mais aussi en bonbon. Cependant je conseille plutôt l'utilisation en teinture mère qui est un produit plus pure que le bonbon où d'autres ingrédients y sont rajoutés.


Xavier Kern est l'auteur du "Guide pratique pour la santé et le bien-être au naturel" disponible en format papier (sortie le 20 novembre 2012) et eBook (mise à jour le 19 août 2014). Il est accessible sur différents supports (iBookstore d’Apple, Amazon, Kobo de Fnac, etc).

L'experience de vie d'une patiente atteinte du cancer, et en remission

Posted by Whitney Crossroads on January 26, 2014 at 11:05 AM Comments comments (0)

Interview de Annabelle D., par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de naturopathie.


Aujourd'hui nous interviewons Annabelle, 31 ans, qui est en rémission d'un cancer, un lymphome, et qui va nous parler de son parcours avant la maladie, pendant et après.


Annabelle, pouvez-vous nous raconter comment vous avez découvert que vous étiez atteinte du cancer ? Quels ont été vos symptômes ?

Je ne me sentais pas en forme depuis 2 mois, mais j’avais des problèmes au travail alors j’ai cru que c’était ça. Puis j’ai senti une gêne dans la gorge, j’avais les mains un peu enflées, le cœur qui tapait fort, des douleurs dans les épaules, j’étais essoufflée, pas le moral, je n’avais envie de rien et cela ne me ressemblait pas.

Après 3 visites chez le médecin, j’ai fini aux urgences avec suspicion d’embolie pulmonaire. Après prises de sang, radio et scanner, on m’a annoncé que j’avais une tumeur de 12 cm par 7.5 cm à côté du cœur… Il a fallu attendre 12 interminables jours pour connaître la nature exacte de ma maladie : Lymphome diffus à grandes cellules B.


Comment avez-vous réagi à cette nouvelle, étant maman de 2 enfants ? Avez-vous eu un soutien psychologique de votre famille, de professionnels ?

Le matin, j’emmenais ma fille à l’école, je m’occupais de mon fils pas encore scolarisé et en milieu de matinée, on m’annonce que j’ai une maladie grave, c’est juste atroce. Je me suis vue morte, pendant cette attente du diagnostic, extrêmement longue. Je me concentrais sur mes enfants, je les regardais vivre, tout simplement.

Et quand le docteur m’a annoncé que j’avais un lymphome qui se soignait, j’en ai pleuré de joie !

Après, j’avais « hâte » de commencer la chimio, même le fait de marcher me fatiguait, il était temps de commencer la bataille !

J’ai vu 2 fois la psy de l’hôpital puis j’ai réussi à faire sans. Et j’ai eu cette immense chance d’être très soutenue par mes amis et ma famille.


Quels traitements avez-vous reçu ?

Après les examens passés aux urgences, j’ai eu une première biopsie, puis une deuxième car le prélèvement de la première n’était pas analysable.

J’ai eu plusieurs prélèvements de moelle osseuse pour voir si le cancer n’était pas dans les os, la pose du cathéter implantable pour permettre la diffusion de la chimio.

8 cures de chimio, à 2 semaines d’intervalle, lorsque mes globules blancs étaient suffisamment nombreux pour subir la suivante.

Plusieurs scanners dont un à mi-parcours pour voir si la tumeur avait diminué.

Et puis des injections tous les jours, une ou 2 piqûres que j’ai fini par faire moi-même ! Et une prise de sang toutes les semaines, sans parler des trop nombreux cachets à avaler, moi qui n’en prenais jamais !


Avez-vous fait appel à des méthodes naturelles pour réduire les effets secondaires de votre traitement ? Quels en ont été les résultats ?

Oui, aller voir un homéopathe a été un des premiers réflexes que j’ai eu, ainsi qu’un magnétiseur et kinésiologue. Tout ceci a été et est encore, pour moi, vital.

Je n’ai pas trouvé de méthode naturelle efficace pour réduire les nausées dues à la chimio. J’ai donc dû me résoudre à prendre les médicaments miracles, je dois bien le dire !

Par contre, les méthodes naturelles m’ont permises d’atténuer des douleurs de dos très présentes, de préserver mes organes et de récupérer assez vite une fois le traitement fini.


Durant votre chimiothérapie, vous avez décidé de lancer une initiative pour aider la recherche contre le cancer, "un bracelet contre le cancer", qui s'est transformée en association. Pouvez-vous nous en dire plus ?

J’ai recommencé à tresser des bracelets brésiliens car j’étais sans arrêt obligée de me reposer ! J’en ai fait beaucoup quand j’étais plus jeune. Et puis j’ai eu envie d’aider à mon tour car ma vie était sauvée grâce aux chercheurs, je ne pouvais pas rester sans rien faire, je voulais aider la recherche à mon tour.

J’ai décidé de vendre un bracelet 6 € intégralement reversés à La ligue contre le cancer. Très vite, il a fallu que je trouve des personnes pour tresser les bracelets avec moi car l’initiative a un grand succès ! Les gens étaient touchés par mon histoire et ces bracelets ont une symbolique forte.

Aujourd’hui, nous sommes une vingtaine de tresseuses et nous avons récolté près de 25 000€ en à peine 8 mois.

Voici la page Facebook et le site internet de l'association.


Que pouvez-vous dire à nos lecteurs suite à tout ceci ? Comment évaluez-vous les méthodes naturelles contre le cancer et la médecine conventionnelle ?

D’abord que tout est possible et que le moral joue un rôle primordial dans la guérison. Je pense qu’il ne faut pas se contenter de la médecine conventionnelle. Elle est certes absolument essentielle mais n’a pas réponse à tout. Les méthodes naturelles sont à mes yeux tout aussi essentielles.


Vous êtes maintenant guérie. Qu'avez-vous retenu de cette expérience ? Et comment envisagez-vous votre futur ?

Les médecins parleront de guérison dans 5 ans mais j’aime à crois que je suis« déjà » guérie !

Je ne suis plus la même, je vis tout à fond, je fais les choses à fond ! J’ai très souvent peur que la maladie revienne mais je suis plus que jamais heureuse de pouvoir profiter de ma bonne santé retrouvée.Grâce à mon association, j’ai de beaux projets pour aider les malades et grâce à ma famille, je vis déjà pleinement le présent et c’est une sacrée chance !


Pour plus d'informations, visitez la page Facebook: http://www.facebook.com/UnBraceletContreLeCancer

et le site internet de l'association: http://1bclc.org/

Withings Pulse, traqueur d'activite - le test

Posted by Whitney Crossroads on November 28, 2013 at 11:00 AM Comments comments (0)

Article rédigé par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de naturopathie.


Voici le test du fameux Withings Pulse qui permet de mesurer son sommeil, son rythme cardiaque, son nombre de pas etc. Mes résultats sont présentés ci-dessous.


Description

Le Withings Pulse fait parti de la dernière sortie de chez Withings. J'avais testé leur très bon appareil pour mesurer la tension artérielle. C'est un traqueur d'activité, très léger et petit, qui permet de mesurer son sommeil (durée, état du sommeil: léger, moyen, profond, la durée et le nombre de ses éveils), son rythme cardiaque, son nombre de pas journalier donc la distance... Cet appareil coûte 99 euros pour sa première version. Voici à quoi ressemble le Withings Pulse:


Le Withings Pulse


Fréquence cardiaque

La mesure de la fréquence cardiaque ne se fait pas en continu mais uniquement quand on lance la mesure. De plus, et c'est le facteur le plus important, sa mesure n'est pas exact comparé à un cardiofréquencemètre par exemple (j'ai comparé avec ma montre cardiofréquencemètre Garmin). Elle se base sur le flux sanguin dans le doigt en émettant une lumière, ce qui est la même technologie que celle utilisée par les smarthphones par exemple sur des applications gratuites...


La distance

Concernant le nombre de pas et donc la distance parcourue, là aussi ce n'est pas très exact. Il y a un écart d'environ 10% dans le comptage du nombre de pas. Si vous faites du sport, une montre GPS sera bien plus précise et utile. Le bracelet doit vraiment se porter à la taille et non au poignet car sinon à chaque mouvement de bras il va compter des pas supplémentaires. Cependant, il y a un point positif qui est que l'appareil nous fixe un objectif de 10 000 pas par jour, ce qui peut apporter une certaine motivation...


La mesure du sommeil

Quant à la fonction qui mesure la qualité du sommeil, nous trouvons à peu près les mêmes fonctions (mais gratuites) en utilisant un smartphone avec une application spéciale sommeil. Ici aussi les mesures n'ont rien de comparable avec le Sleeptracker ou le Axbo. Vous pouvez retrouver mon article sur ces produits ici.


Conclusion

En conclusion, c'est un gadget marrant mais qui n'apporte pas grand chose au niveau du bien-être et de la mesure de sa condition physique puisque les mesures sont très aléatoires. Je n'ai pas trouvé un grand intérêt dans cet appareil. Décevant...

Comment avoir une bonne alimentation ? (partie 1)

Posted by Whitney Crossroads on May 7, 2013 at 10:55 AM Comments comments (0)

Article rédigé par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de naturopathie.


Voici la première partie d'une série d'articles liés à l'alimentation. On y analysera les bons et mauvais aliments, ainsi que la façon de procéder pour réussir à se "sevrer" de cette mauvaise alimentation pour doucement glisser vers une nutrition saine. Ceci amènera une bonne santé à tous les niveaux!

Vous pouvez lire un peu partout qu'il est important d'avoir une bonne et saine alimentation. Mais au final, qu'est ce que cela signifie exactement ? On est en droit de se demander si avoir une bonne alimentation signifie que le résultat sera d'avoir une taille mannequin pour les femmes, et pour les hommes, des muscles de rêve. Mais cela n'est pas le cas. Et nous allons aborder clairement ce qu'il est important de savoir sur la nutrition au quotidien (et je précise bien au quotidien, car quelques écarts sont bien évidemment autorisés).


Une bonne alimentation ne signifie pas sacrifices

Une bonne nutrition au quotidien ne signifie pas, comme je peux souvent le lire, qu'il faut se sacrifier et faire des efforts monstrueux! Ceci est entièrement faux. Combien de personnes ont tenté un "régime minceur" pendant des mois, en arrivant à perdre quelques kilos, mais à quel prix ?? Tout est une question d'hygiène de vie en général sans forcément se priver mais en adaptant au fur et à mesure son alimentation pour qu'elle soit le plus équilibrée possible, et surtout en changeant ses mauvaises habitudes.

Ceci ne représente pas forcément un effort très important. Il faut seulement analyser son alimentation actuelle, puis diminuer progressivement ce qui n'est pas forcément le summun de la nutrition saine.


Aliments à diminuer ou arrêter

Voici donc une énumération des ingrédients/aliments à diminuer:

  • le sel ! En France, comme dans de nombreux pays (mais surtout en France), nous consommons beaucoup mais beaucoup trop sel. Il est présent partout: regardez simplement les ingrédients au supermarché et vous allez voir qu'il est présent dans tous les aliments et même dans les aliments sucrés. Pourquoi ? Ceci augmente à faible coût le poids de l'aliment en question, et cela rajoute du "goût" facilement. Il est nocif pour notre santé car il agit de façon néfaste sur notre système cardiovasculaire. En effet, il augmente la tension artérielle principalement. Cependant, il ne faut pas non plus complètement arrêter le sel car l'organisme a besoin de 2g par jour. Selon des études, un apport de 6g serait donc sans risque pour la santé. Pensez-y la prochaine fois avant de saler votre plat.
  • le sucre ! Sous toutes ses formes (voir émission radio sur les sucres), il est, comme le sel, présent partout et en quantité bien trop importante. Commençons par les boissons. L'organisme a besoin de liquide pour fonctionner car nous sommes constitués d'environ 65% d'eau. Il est donc important de bien s'hydrater à hauteur d'1.5l par jour, mais pas n'importe comment. Nous consommons beaucoup trop de boissons sucrées. Voilà pourquoi il est important de limiter le sucre à vos enfants dès le plus jeune âge, vous leur rendrez service. Ce qui ne signifie pas, encore une fois, de l'arrêter complétement, le plaisir étant important. Buvez donc majoritairement de l'eau (eau du robinet, eau filtrée type Brita, eau en bouteille). Attention aux eaux en bouteille avec un goût (fraise, citron etc), car la teneur en sucre est presque équivalente à celle d'un coca! Commencez aussi à diminuer la teneur en sucre que vous mettez dans vos gâteaux, si vous en faites (et si vous achetez ceux du commerce, ils sont remplis de sucre...). Diminuez la teneur en sucre de vos confitures et en gros de tous les produits que vous préparez. Vous allez voir que rapidement, en appliquant ces quelques règes, votre poids va diminuer sans effort particulier, alors pourquoi s'en priver quand en plus c'est bénéfique pour la santé mentale et physiologique. Le sucre provoque non seulement des diabètes de type 2 (c'est-à-dire le diabète qui se développe normalement à l'âge adulte dû à une mauvaise alimentation couplé à une prédisposition génétique, mais qui se développe maintenant dès l'enfance !!), mais aussi l'obésité. Tous ces facteurs (obésité et diabète) sont liés entre eux, l'un augmente l'autre est inversement. Il est temps de changer son alimentation car les conséquences sont très graves. 
  • le gras ! Ne cuisinez pas trop gras et favorisez les huiles d'olives, lin, colza etc. Le gras est certes nécessaire avec les omégas 3, mais il faut consommer du bon gras. Evitez au maximum tout ce qui est fait à base de friture, car la quantité de gras est foudroyante !
  • Préparez vous-même vos plats dans la majorité des cas avec des produits frais et diversifiés (vous aborderons cela dans la prochaine partie). Les produits déjà préparés sont bourrés de sel et autres aliments gras, de mauvaise qualité.


Conclusion première partie

En appliquant déjà ces quelques conseils, vous allez voir en quelques semaines des changements sur votre poids. Mais des changements internes auront aussi lieu, ce qui sera non seulement bénéfique pour votre moral, mais aussi pour votre santé physiologique. N'oublions pas aussi que la santé physiologique et psychologique sont liés.

Si vous souhaitez avoir un bilan complet et personnalisé sur votre alimentation et votre hygiène de vie, vous pouvez nous contacter pour une consultation par internet (email, Skype ou MSN). Voici les retours de certaines personnes ayant eu accès à ces consultations.

Dans la prochaine partie, nous allons parler des classes d'aliments à intégrer dans son quotidien et de repas types.

La naturopathie, les reels benefices de cette medecine historique, et ses limites

Posted by Whitney Crossroads on April 23, 2013 at 4:05 AM Comments comments (1)

Article rédigé par Xavier Kern, ingénieur biomédical passionné de naturopathie.


Histoire de la naturopathie

La naturopathie est la plus vieille des médecines, puisqu'elle remonte à plus de 2500 ans. Cette longévité apporte déjà des justifications suffisantes quant à son efficacité. Elle remonte donc aux temps de la Grèce Antique et d'un certain Hippocrate. Il a développé tout un courant de pensées médicales qui a encore, aujourd'hui, tout son sens. Il a été un précurseur de la diététique en se basant sur les 4 éléments (eau, terre, air et feu) pour classifier les aliments. Son approche holistique permet de considérer le corps dans sa globalité, et pas seulement de se concentrer sur l'organe malade, ce qui décuple les possibilités de guérison.

Aujourd'hui, elle a évolué en ajoutant de nouvelles techniques et en utilisant, en Occident, les préceptes de la médecine chinoise. Les différentes disciplines de la naturopathie sont maintenant nombreuses et nous allons montrer le vaste étendu de ce domaine passionnant.

 

La naturopathie à l'heure actuelle, une discipline complète

Ma définition de la naturopathie englobe tout ce qui touche de près ou de loin à des méthodes naturelles. On pourrait penser que la naturopathie se limite uniquement à la phytothérapie (thérapie par les plantes), l'aromathérapie (par les huiles essentielles) et la gemmothérapie (par les bourgeons), mais cela est bien plus vaste. En effet, on peut y ajouter toutes les méthodes de gestion du stress par la respiration, le yoga, le Qi-Gong, l'acupuncture, l'ostéopathie, kinésithérapie, chiropractie etc etc. La liste est effectivement très longue à partir du moment où les méthodes utilisées sont naturelles et vous procurent un mieux-être à quelque niveau que ce soit. Je rajouterai juste à cette liste, la psychologie, qui pour moi a une importance primordiale dans la gestion de sa santé mentale mais aussi physique et physiologique.

La naturopathie est donc une discipline complète à appliquer dans sa vie de tous les jours comme nous allons le voir maintenant.

 

Les effets bénéfiques d'une santé au naturel

La naturopathie possède de multiples applications mais est principalement utilisée pour avoir une bonne hygiène de vie en mangeant des produits sains, principalement BIO, en exerçant une activité physique, en prenant du temps pour soi et son esprit, ainsi que pour contrer les « petites » maladies du quotidien.

Elle trouve toute son utilité pour améliorer son système immunitaire et ainsi lutter contre les maladies hivernales, mais aussi pour avoir un terrain propice à une bonne santé en consommant des produits anti-oxydants et anti-inflammatoires. Ces derniers auront ainsi une action sur la prévention de l'apparition de cellules cancéreuses. En effet, les cellules cancéreuses se développent à cause de l'inflammation, qui peut être provoquée par la nutrition, entre autres. En ayant ainsi une alimentation anti-inflammatoire, ceci va ralentir le phénomène.

Voici donc une liste non exhaustive des applications possibles de la naturopathie dont les preuves scientifiques et médicales ont été apportées :

  • ostéopathie pour lutter contre les maux de tête et migraines, très utile dans le cas de douleurs intenses qui peuvent provenir d'un dysfonctionnement ostéopathique,
  • hypnose pour anesthésier les patients lors d'interventions chirurgicales,
  • les épices, comme le curcuma, utilisées pour leur pouvoir anti-inflammatoire, et donc contre le développement du cancer,
  • le millepertuis, une plante utilisée pour lutter contre la dépression légère à modérée ainsi que les problèmes de sommeil qui y sont liés,
  • l'huile essentielle de menthe poivrée pour contrer les problèmes de digestion ainsi que les maux de tête,
  • la psychothérapie pour tous les problèmes ayant une origine psychologique : dépression, anxiété, insomnie, migraine, ulcères...
  • etc etc

Cette liste contient donc les techniques testées cliniquement, et non toutes les méthodes de « grand-mères », même si elles peuvent aussi s'avérer efficaces. La science a évolué et certaines de ces méthodes ont pu être prouvées cliniquement. Le travail est encore long mais les progrès sont quotidiens, notamment grâce à l’engouement actuel. Cependant, les plantes ne pouvant pas être brevetées, l'industrie ne s'intéresse pas suffisamment à la phytothérapie. Les études cliniques coûtant extrêmement chères, ils ne trouvent pas ce domaine financièrement attractif...

Les applications sont donc multiples et son utilisation quotidienne (sans efforts particuliers) est sérieusement recommandée pour préserver sa santé à tous niveaux.


Les déviances de la naturopathie, l'argent au cœur de ce business florissant

La naturopathie est une discipline noble mais n'est malheureusement pas encore encadrée par l'état en France, contrairement à certaines provinces du Canada par exemple. Ceci implique que la profession n'est pas réglementée et que tout le monde peut se dire naturopathe. De plus, de nombreuses écoles se développent les dernières années surfant sur la vague de la naturopathie. Cependant ces écoles ne sont pas reconnues par l'état et donc leur contenu peut être très aléatoire, avec des frais d'inscription très souvent exagérés (allant parfois jusqu'à plus de 12 000 euros pour 2 ans de formation d'une discipline non encadrée...). Cela amène donc déjà à des déviances au niveau de la formation et par la suite au niveau de la pratique. Bien entendu, ce n'est pas le cas de toutes les écoles ni de tous les praticiens, loin de là ! Il est donc nécessaire d'être attentif et de bien choisir son praticien.

A l'heure actuelle, la naturopathie peut être classée dans la catégorie « médecine à la mode », ce qui est d'un côté très bien car cela sensibilise les gens à faire attention à leur hygiène de vie en se tournant vers des méthodes naturelles. Cependant, cela a aussi un effet pervers malheureusement, car certains charlatans en profitent pour prêcher, tels des gourous, des méthodes soit disant exceptionnelles pour guérir des maladies graves et lourdes. Quand la médecine conventionnelle n'est donc pas utilisée dans des cas de maladies graves, cela peut ainsi devenir dangereux pour la santé du patient, contrairement au but premier de la naturopathie. Quand l'argent prend le dessus sur l'éthique, les dérives sont très nombreuses...

Il suffit simplement de regarder le prix des compléments alimentaires comme la valériane, les oméga 3 et autres, qui ont doublé voire triplé de prix depuis cette vague sur les produits naturels. Il suffit simplement de se rendre en Allemagne ou d'autres pays étrangés pour se rendre compte que ces mêmes produits sont beaucoup moins chers. Alors pourquoi ? Les entreprises de compléments alimentaires se développent comme des mauvaises herbes avec un seul objectif, la rentabilité à tout prix. La qualité n'est plus aussi importante et les marges ont augmenté significativement, signe d'un business en pleine croissance, mais pas forcément pour les bonnes raisons...

Voici ce que l'on peut lire sur certains sites "prisés" beaucoup trop fréquentés :

  • guérison du diabète en 8 semaines avec un régime précis. Puis lors du retour à un régime "normal", plus aucun signe du diabète... Il est important de préciser que les plus grands professeurs universitaires (donc « normalement » indépendants) effectuent des recherches depuis de nombreuses années sans réussir à trouver des solutions pour cette maladie complexe. Il serait donc très réducteur pour eux de penser qu'un régime de 8 semaines peut guérir complètement cette maladie, vous ne trouvez pas ?
  • guérir le cancer avec de l'huile de pépins de pamplemousse... Comment peut-on se prétendre professionnel et affirmer de telles inepties ? La naturopathie peut être utilisée pour soutenir des traitements lourds comme la chimiothérapie en utilisant l'acupuncture pour lutter contre les effets secondaires du traitement, les nausées. Ou en complémentaire au niveau de l'alimentation en consommant des produits anti-oxydants ou anti-inflammatoires pour essayer de contrer le développement du cancer, mais en aucun cas cela peut remplacer la médecine conventionnelle dans ce cas précis.
  • soigner les problèmes cardiovasculaires déjà présents uniquement par l'alimentation en conseillant d'arrêter les médicaments contre le cholestérol ; en ne se faisant pas implanter de stent (petit ressort qui permet à l'artère bouchée de retrouver sa taille d'origine) etc etc. Effectivement, l'alimentation et la pratique d'un sport est la meilleure arme pour la prévention des problèmes cardiovasculaire, mais l'on parle ici bien de prévention et non de guérison complète une fois que le problème est déjà présent.
  • les exemples sont malheureusement trop nombreux pour tous les cités...

Renseignez-vous donc avant d'aller voir un praticien, sur sa façon de procéder, ses diplômes (en privilégiant un praticien avec une expérience médicale dans le passé comme les infirmières, médecins, kinésithérapeutes etc etc) et essayez d'avoir aussi des témoignages provenant de personnes ayant déjà eu à faire à ce praticien pour vous assurer de ses bonnes méthodes. Ne vous faites pas uniquement suivre par un naturopathe, mais aussi par un médecin conventionnel, car ces 2 médecines doivent travailler main dans la main ce qui est encore loin d'être le cas...

 

Conclusion

Il est important de remettre la naturopathie à la place qu'elle mérite, dans un cas comme dans l'autre. Ceci est une médecine formidable, qui, dans la vie de tous les jours, peut être d'une grande aide, et elle nous permet surtout de préserver au maximum notre santé. Elle devrait être donc généralisée et plus utilisée par nos médecins conventionnels en associant ces 2 médecines. Cependant, elle doit aussi être encadrée en évitant les abus, dans un sens comme dans l'autre, pour redorer son blason. Malheureusement, les excès d'un petit nombre de praticiens ont donné une image négative de cette médecine, qui possède pourtant un grand nombre de personnes sérieuses et professionnelles.

Ces 2 médecines sont donc complémentaires : la naturopathie est à utiliser au quotidien ainsi qu'en complément de la médecine conventionnelle, qui elle, doit être utilisée dans les cas de maladies plus graves qu'un simple refroidissement par exemple.

La conclusion est que nous devons nous ouvrir à cette médecine en l'intégrant dans notre vie de tous les jours, sans aller trop loin dans son utilisation. La raison est toujours la meilleure des vertus...